Travaux - Rénovation

Carreler une terrasse : quel revêtement choisir pour embellir sa terrasse ?

Le 10 septembre 2021 - 4 minutes de lecture
carrelage-terrasse

Il n’est pas donné à tout le monde d’habiter une maison où se trouve une terrasse. Un espace à prendre en considération comme le restant de l’habitation et surtout à en prendre soin. Certains ne pensent qu’à en faire un jardin. Même en l’aménageant, le gazon fera guise de revêtement du sol. Faux ! Il est préférable de carreler au moins une partie de la terrasse et pourquoi pas la totalité.

Que faut-il savoir pour faire les travaux de carrelage ?

Pour tirer le bon profit d’une terrasse comme espace et pouvoir l’équiper ou l’aménager, il est préférable d’obtenir un sol stable, pratique et esthétique. En effet, le sol joue un rôle très important dans l’usage de cet espace.

Pour atteindre les résultats souhaités, certains critères s’imposent, à savoir la forme de pente : afin d’éviter les stagnations des eaux pluviales ou celles de l’arrosage, pensez à réaliser une chape en béton, si votre terrasse n’en dispose pas, avec une épaisseur variant de 12 à 15 cm.

Cette couche demeure indispensable pour la longévité de votre revêtement.

La réalisation de cette couche en béton demande une armature légère, comme les plaques en treillis soudés. La pente doit impérativement converger vers les points d’évacuation des eaux.

Critères de choix du revêtement

Une panoplie de produits existe, de toutes les couleurs, tellement de motifs et beaucoup de formes.

Le plus difficile serait de choisir le modèle qui s’adaptera le mieux avec votre espace ou votre goût.

Peu importe votre choix, il est obligatoire que le modèle choisi réponde aux normes de sécurité, à savoir :

  • un revêtement antidérapant, afin de vous protéger des glissades et des chutes dangereuses quand le sol est humide ou couvert de gel ;
  • une épaisseur de revêtement pas moins de 5mm. C’est pour obtenir un sol résistant au poids et aux passages, évitant ainsi les fissures et le tassement des carreaux ;
  • la technique de pose : après avoir effectué les travaux de la forme de pente et choisi votre modèle, vient ensuite l’opération de pose, qui doit être faite elle aussi selon les techniques les plus connues pour un meilleur résultat.

Les travaux se feront à l’aide du mortier de ciment habituel : sable, ciment et eau, ou bien se connecter avec le présent et utiliser ce que nous appelons le ciment colle.

Un mortier déjà préparé et qui assure le bon accrochage entre les deux couches et la rapidité des travaux.

Ensuite, les joints entre les carreaux doivent être remplis avec une pâte à joints qui est blanche pour mettre en valeur le plan de calepinage réalisé. Sinon une pâte avec la couleur de votre choix.

Une nouvelle technique existe déjà, le carrelage sur plot, permet d’obtenir vite son revêtement de terrasse et de corriger la planimétrie du sol de pose sans avoir à engager les travaux de bétonnage de la chape de pose en béton.

Y a-t-il que des avantages à carreler les terrasses ou existe-t-il des inconvénients ?

Carreler sa terrasse, pour une raison ou pour une autre, reste, quand même, un point en plus pour la bâtisse, avantageux ou pas cela dépendra toujours du choix que vous faites.

Mais les avantages constants sont :

  • l’avantage de décoration : carreler sa terrasse vous permet de la décorer avec la variété de produits qui existe ;
  • la facilité de nettoyage : rien de plus que de l’eau et un détergeant pour sol et votre revêtement est nettoyé. Les tâches sont faciles à enlever ;
  • résistance aux intempéries : qu’il pleut ou qu’il neige, le carrelage résistera toujours aux différentes conditions climatiques auxquelles il est exposé.

Certains inconvénients sont quand même à tenir en compte, à savoir :

  • le choix de la couleur : dans certains cas de types de carrelage, l’inconvénient est relatif aux saisons ensoleillées. Si la teinte ou la couleur est trop clair avec le soleil il y a des risques d’éblouissement et vice versa. Si la couleur ou la teinte est trop obscure, une chaleur sera dégagée. Il vous sera même un peu difficile de marcher pieds nus contrairement à une terrasse bois ;
  • la fragilité du carrelage : Dans certains cas, le carrelage est fragile et moins résistant aux chocs par rapport à la pierre taillée. Donc risques de fissurations ou de cassures.

Cependant, les résultats à obtenir dépendront toujours des choix faits.