Travaux - Rénovation

Construire un mur en parpaing étapes par étapes

Le 2 juillet 2021 — 4 minutes de lecture
mur-parpaing

Plus résistant que la brique, le parpaing est très utilisé en maçonnerie. Facile à utiliser, il s’adapte à la perfection pour la construction de murs d’intérieur ou d’extérieur. Toutefois, bien que sa pose soit plus facile, la réalisation d’un mur en parpaing nécessite un certain savoir faire et le respect de quelques techniques bien précises.

Ci-dessous, nous vous expliquons les étapes à suivre pour construire un mur en parpaing, en plus de quelques conseils et astuces pour réussir dans ses travaux.

Pourquoi choisir le parpaing ?

Très utilisé dans les travaux de maçonnerie, le parpaing se présente sous forme de blocs de béton, ou de ciment, généralement recouverts d’un enduis ou d’un crépis. Pour plus de facilité, on opte de préférence pour du parpaing creux. Il est plus léger et donc, plus pratique à la manipulation qu’un parpaing plein. Tout cela en restant peu onéreux.

Le seul inconvénient du parpaing est qu’il est peu isolant. C’est pourquoi, on l’associe souvent à un autre isolant. La longueur standard d’un bloc est d’environ 50 cm ; quant à son épaisseur, elle est très variable : il existe du parpaing de 27cm (le plus courant), de 25cm, 20cm et 15cm. Il existe également des blocs de parpaing de grandes dimensions, mais ils sont beaucoup plus lourds.

Le parpaing entre dans la construction de différents types de murs, à savoir :

  • Les murs intérieurs et extérieurs d’une maison,
  • les murs porteurs,
  • les murs de soutènement,
  • abri de jardin,
  • garage,
  • murs d’une piscine.

Étapes de construction d’un mur en parpaing

Pour réaliser un mur en parpaing, il vous faudra : du sable, du ciment, niveau à bulle, martelet, mortier, truelle, massette, règle, fil à plomb et bien entendu, des blocs de parpaing.

Délimiter l’espace et dimensions du mur

Après avoir bien nettoyé l’emplacement du mur, on commencera par définir au sol des repères pour l’implantation du futur mur. Il faudra faire attention à ce que les tracés soient bien horizontaux ; pour cela, on se référera au niveau ainsi qu’aux dimensions des blocs de parpaing et de l’épaisseur des joints.

Pour un mur non continu, on utilisera un profilé afin de déterminer la hauteur des assises. On tracera au niveau du mur d’appui des repères pour l’emplacement du mur. Puis, à l’aide de la règle maçon, on reportera le tracé sur le profilé tout en utilisant le niveau pour s’assurer de son horizontalité.

Maintenant, il ne reste plus qu’à reporter la hauteur des assises, soit sur le mur d’appui ou le profilé.

Fixer la première rangée de parpaing

Pour cela, on commencera par appliquer une couche de mortier tout au long de l’alignement du mur. Ensuite, on posera le premier bloc de parpaing tout en s’assurant de son horizontalité ; on procédera de la même façon à l’autre extrémité du mur en déposant un deuxième bloc. Maintenant, il ne reste plus qu’à fixer les parpaings intermédiaires tout en veillant à bien suivre le tracé.

Pour finir, on rempli les vides laissés au niveau des joints de mortier puis, on applique un coup de truelle pour supprimer les éventuelles coulures.

Découper les blocs de parpaing

Pour découper un parpaing, il suffit de tracer la partie à découper, puis de rainurer tout le tracé : dessus, dessous et les coté. On appliquera un coup de marteau sec et le bloc cassera d’une traite.

Déposer les rangées de parpaing

Pour déposer les autres rangées de parpaing, on utilisera la même technique que celle pour la première rangé. Sauf que cette fois ci, on décalera l’alignement des blocs, et ce, pour chaque rangé. Il faudra également veillez vérifier l’horizontalité du parpaing, en utilisant le niveau à bulles ou le cordeau.

Mettre en place l’arase

Avant la réalisation de l’arase, il faudra laisser sécher le mortier au moins 7 jours. De préférence, on recouvrira le mur d’une bâche afin de le protéger. D’une épaisseur d’environ 5cm, l’arase sert camoufler les éventuelles erreurs de niveau.

Une fois le mortier durcit, on réalisera un coffrage en fixant des planches sur les parois supérieures du mur. Ensuite, on coulera du béton jusqu’à la limite supérieure du coffrage. On lissera l’arase pour bien niveler le tout puis on laisse durcir. Voila, votre mur en parpaing est enfin terminé.